En cas de genou douloureux

Attention, il faut penser à l’exception …

Par
Pr Philippe Orcel -
Publié le 22/06/2020

Un patient de 50 ans consulte en urgence pour une douleur du genou. L’absence d’amélioration clinique après ponction et différentes injections amènent à poursuivre par des examens d’imagerie et une biopsie. Les résultats révèlent une pathologie rarissime…

Figure 1 : Radiographie montrant des lésions ischémiques des deux genoux

Figure 1 : Radiographie montrant des lésions ischémiques des deux genoux
Crédit photo : DR

Le patient, en consultation pour un genou douloureux, a comme antécédent principal une allogreffe de moelle en 2002 pour une leucose, avec un traitement immunosuppresseur ayant comporté mycophénolate mofétil, ciclosporine et corticoïdes. La corticothérapie a été arrêtée en 2004. Il a une maladie chronique du greffon contre l’hôte (GVH) qui se manifeste essentiellement par un syndrome sec buccal et un lichen péribuccal.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)