Programme ACTIV’ à l’Institut Curie

Activité physique après cancer du sein  Abonné

Publié le 11/03/2013
1362998914416380_IMG_100709_HR.jpg

1362998914416380_IMG_100709_HR.jpg
Crédit photo : DR

UN GRAND NOMBRE d’études indique clairement que les personnes physiquement actives ont un risque diminué d’incidence et de mortalité par cancer, quelle que soit sa localisation. Les données les plus probantes concernent le cancer du colon et du sein (diminution du risque de l’ordre de 30 %, Lee 2003). Plusieurs travaux scientifiques ont conclu qu’une activité physique régulière démarrée après le diagnostic de cancer du sein diminue significativement la mortalité globale, la mortalité par cancer du sein et le nombre de récidives du cancer du sein.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte