500 nouveaux cas de cancer du pénis par an en France  Abonné

Par
Publié le 22/09/2020

Touchant 1 homme pour 100 000 (âge moyen de 60 ans), neuf fois sur dix au niveau du gland (48 %) ou du prépuce (21 %), ce cancer serait lié une fois sur deux à une infection à HPV. Le phimosis et l'absence d'hygiène locale suffisante sont considérés comme des facteurs de risque alors que la circoncision serait protectrice. Dans une méta-analyse de 2018 publiée dans « The Lancet », la prévalence de l'HPV a été estimée à 50,8 % des cas. Le vaccin HPV pourrait donc être aussi bénéfique en prévention.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte