Acide tranexamique (ATX) dans les chirurgies hémorragiques

Un rapport bénéfices/risques/coût très favorable  Abonné

Publié le 21/11/2013

TOUTE LÉSION tissulaire entraîne une activation de la fibrinolyse, dont l’intensité est corrélée à l’importance des lésions. L’ischémie vasculaire (induite par un garrot ou une plicature des vaisseaux), entraîne elle aussi une activation de la fibrinolyse, variable selon la durée de cette ischémie. Ceci permet de comprendre l’intérêt de l’acide tranexamique en chirurgie et les variations de son efficacité à réduire non seulement les pertes sanguines mais surtout la transfusion.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte