Prise en charge de la douleur : une obligation

Publié le 22/11/2018

Les difficultés rencontrées pour l’utilisation des cathéters périnerveux ont pour toile de fond l’obligation légale de prise en charge de la douleur, définie par l’article L. 1110-5 du code de la santé publique (CSP) : « Toute personne a, compte tenu de son état de santé et de l’urgence des interventions que celui-ci requiert, le droit de recevoir les soins les plus appropriés et de bénéficier des thérapeutiques dont l’efficacité est reconnue et qui garantissent la meilleure sécurité sanitaire au regard des connaissances médicales avérées. » Le rôle propre de l’infirmier vis-à-vis

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?