Quand les mots manquent...

Mesurer la gêne respiratoire par l'EEG

Par
Damien Coulomb -
Publié le 25/11/2019
Des médecins de l'hôpital de La Pitié-Salpêtrière à Paris sont parvenus à corriger les paramètres de l'assistance respiratoire de patients incapables de communiquer, en se basant sur l'électroencéphalogramme (EEG). Ces résultats ouvrent la voie à de nouveaux modes d'échanges d'information avec les patients pauci-relationnels, ainsi qu'à la conception de nouveaux modes de détection automatique des dyspnées.
De nouveaux modes d'échanges d'information avec les patients pauci-relationnels

De nouveaux modes d'échanges d'information avec les patients pauci-relationnels
Crédit photo : PHANIE

Comment s'assurer du confort des patients sous assistance respiratoire quand ces derniers ne sont pas en mesure de s'exprimer ? Selon une étude observationnelle menée dans le service de pneumologie, médecine intensive et réanimation de l’hôpital de La Pitié-Salpêtrière (AP-HP), la gêne respiratoire peut se mesurer via la signature électroencéphalographique.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?