Dosage de la troponine hypersensible aux urgences

Des arguments en faveur de protocoles accélérés

Par
Dr Isabelle Hoppenot -
Publié le 20/09/2019

Deux nouvelles études présentées au congrès de l'ESC apportent des arguments en faveur de protocoles accélérés de dosage de la troponine hypersensible aux urgences pour diagnostiquer plus précocement les patients faisant un infarctus du myocarde. Mais les applications de ces résultats en pratique demandent une analyse attentive par toutes les parties prenantes.

Crédit photo : Phanie

Parallèlement au développement des troponines de haute sensibilité (hs-cTn), des algorithmes tenant compte des résultats des dosages et du tableau clinique ont été définis afin de différencier avec le plus de sécurité possible les patients victimes d'un infarctus du myocarde (IDM) de ceux dont les symptômes relèvent d'une autre étiologie.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)