Cas cliniques

Jeux de mains, jeux de vilains

Par
Publié le 20/11/2019

La transmission d’allergènes alimentaires par les mains est maintenant bien connue. Elle est potentiellement responsable de symptômes, parfois graves, chez les patients qui ont une allergie alimentaire sévère avec seuil réactogène bas (4,8). Cette situation mérite d’être connue et prévenue chez ces patients et ceux atteints d’asthme. Plus généralement, il faut se méfier de ce mécanisme d’allergie par procuration chez la plupart des enfants atteints d’allergie alimentaire et disposer, pour eux, d’un plan d’action écrit et d’une trousse contenant un stylo auto-injecteur d’adrénaline.

Crédit photo : Phanie

L’allergie à l’arachide et à d’autres aliments peut être provoquée par l’inhalation de leurs allergènes (odeur de poisson, épluchage de céleri ou de carottes) ou par des contacts cutanés ou muqueux chez les individus ayant déjà présenté une allergie alimentaire (AA) ou non (uniquement sensibilisés à ces allergènes). La liste de ces allergènes potentiels est longue. Voici un exemple, précédé par une revue de quelques observations singulières (et démonstratives) de la littérature.

Revue de la littérature

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)