Vigilance pour trois catégories de patients

Publié le 21/01/2009
- Mis à jour le 21/01/2009

L’actualité est anxiogène, comme le montrait un des ouvrages* du Pr Lejoyeux. « Comme ils ont l’habitude d’intégrer dans leur névrose les événements largement médiatisés, les anxieux ont focalisé au XIX e siècle sur la syphilis, il y a vingt ans sur le VIH/sida et, depuis quelques mois, ils ont attrapé au vol la thématique de la crise. Pour ces patients, le praticien doit vérifier s’ils avaient précédemment exprimé des phénomènes d’anxiété et il doit leur accorder la plus grande attention.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?