Vapotage rime-t-il avec sevrage ?

Par
Laurence Mauduit -
Publié le 05/04/2018

« Sans nicotine, le vapotage éloigne sans aucun doute du tabac, voire du cannabis », résume le Pr Bertrand Dautzenberg (Paris). Vapoter est en passe de devenir le premier moyen d’arrêt du tabac en France. « Nous manquons de chiffres, mais nous savons déjà qu’il y a de plus en plus de vapoteurs exclusifs et de moins en moins de fumeurs vapoteurs. Le nombre de fumeurs qui vapotent quelques mois avant d’arrêter définitivement augmente. Nous manquons de données sur ces ex-vapoteurs qui ont tout arrêté : ils échappent encore trop souvent aux statistiques », explique-t-il.

La désinformation sur la « vape » court toujours. Une étude américaine récente annonce par exemple que les vapoteurs feraient deux fois plus d’accidents cardiaques que les autres. « Ce résultat montre plus probablement que des fumeurs ayant fait un accident cardiaque sont passés au vapotage. Rien ne prouve la relation de cause à effet, et donc a fortiori que la vape double le risque d’accident cardiaque. Vapoter, c’est déjà s’éloigner du tabac », considère le Pr Dautzenberg.

 


Source : Bilan Spécialiste