Morphiniques

Une surveillance renforcée aux États-Unis

- Mis à jour le 22/10/2015

Confrontés à une vague sans précédent de toxicomanies, possiblement induite par des abus d’antalgiques morphiniques prescrits au départ pour des raisons médicales les autorités médicales nord-américaines tirent à nouveau le signal d’alarme.

La problématique a commencé à apparaître de façon la plus évidente chez les vétérans rapatriés des zones de conflit (Irak, Afghanistan..). Comme toujours, l’épidémiologie a permis d’éclairer la situation de cette pathologie à présent réelle, mais possiblement, au départ, d’origine iatrogène.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?