Prévention de l’alcoolisation des jeunes

Une réglementation encore symbolique  Abonné

Publié le 21/04/2011
1311337303247714_IMG_59159_HR.jpg

1311337303247714_IMG_59159_HR.jpg
Crédit photo : S. TOUBON/LE QUOTIDIEN

C’EST L’HISTOIRE de Léa, 15 ans et demi, fille de deux médecins de Metz. Après avoir bravé l’interdit parental, Léa, élève d’un lycée très réputé de la ville, se rend dans une soirée organisée par une association étudiante de la section prépa de l’établissement. Jusqu’alors rien de dramatique, si ce n’est que la soirée étudiante se déroule dans une discothèque où l’accès aux boissons alcoolisées est aisé et surtout sans restriction. Résultat, les parents sont alertés en pleine nuit par une amie de leur fille. En état d’ébriété très avancée, Léa a été expulsée de la boîte de nuit.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte