LES RENDEZ-VOUS DU QUOTIDIENLe retrait de l’association paracétamol – dextropropoxyphe

Une opportunité de mieux évaluer la douleur  Abonné

Publié le 03/02/2011
1296699205223718_IMG_53251_HR.jpg

1296699205223718_IMG_53251_HR.jpg

EN DÉCEMBRE 2008, l’HAS publiait des recommandations sur le diagnostic, l’évaluation et la prise en charge des douleurs chroniques. Le retrait programmé du Di-Antalvic a conduit les autorités de santé à renforcer le message d’évaluation précise du syndrome douloureux afin de guider au mieux la prise en charge thérapeutique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte