Une piste dans le tabagisme, l’Alzheimer, la schizophrénie...

Un mystère résolu dans l'addiction à la nicotine

- Mis à jour le 03/03/2009
1276102445F_600x_41096_IMG_10174_1236139338945.jpg

1276102445F_600x_41096_IMG_10174_1236139338945.jpg
Crédit photo : S TOUBON

LA NICOTINE, présente dans le tabac, agit sur le cerveau et entraîne divers effets : diminution du stress, sensation de plaisir, amélioration de la cognition...

Les effets de la nicotine sont dus au fait qu'elle active, dans le cerveau, des récepteurs répondant à l'acétylcholine (ACh), les récepteurs dits acétylcholine nicotiniques. Il en existe 20 sous-types ; le sous-type alpha4beta2 est le plus fortement associé à l'addiction à la nicotine, et est ciblé par un médicament récemment développé pour l'aide au sevrage tabagique (varenicline).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?