ÉDITORIAL

Touche pas à mon alcoolique !  Abonné

Publié le 03/03/2014

Marisol Touraine a tranché : la prise en charge de l’alcoolo-dépendance est l’affaire du généraliste. Celui-ci est à la fois capable de mettre en place le suivi médico-social du patient alcoolo dépendant et la prescription du médicament le mieux adapté à son patient. Quelle affaire me direz-vous, encore heureux… Sachez, chers lecteurs que cette décision n’a pas été facile à prendre tant ont été fortes les pressions opposées : discussions sans fins entre l’ANSM, la Commission de Transparence de la Haute Autorité de santé et surtout la Direction Générale de la Santé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte