Un probable facteur d’aggravation

Tabac et Covid-19, liaisons dangereuses  Abonné

Par
Pascale Solere -
Publié le 05/05/2020
Le tabagisme semble majorer fortement le risque de formes sévères de Covid-19, alors qu’il favorise aussi la contagion. Une sensibilisation des patients est nécessaire.
Un risque multiplié par 2,5 d’être admis en réanimation, ventilé ou de décéder

Un risque multiplié par 2,5 d’être admis en réanimation, ventilé ou de décéder
Crédit photo : phanie

Aujourd’hui, les données dont on dispose sur le Covid-19 restent très parcellaires. Elles montrent que la proportion de fumeurs hospitalisés pour Covid-19 est faible en France comme en Chine ou aux États-Unis, avec quasi cinq fois moins de fumeurs qu'en population générale. Plusieurs pistes sont évoquées pour tenter d'expliquer cette faible prévalence. Elle pourrait être liée au fait que l'âge moyen des personnes hospitalisées est élevé, et que le tabagisme diminue avec l'âge. On suspecte par ailleurs la nicotine de réduire l'expression des récepteurs ACE2, porte d'entrée du virus.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte