Une naissance par semaine en France

Première estimation du fardeau du syndrôme d'alcoolisation fœtale  Abonné

Par
Dr Bertrand Demangeon -
Publié le 20/12/2018
ALCOOL ENCEINTE

ALCOOL ENCEINTE
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

« L'alcoolisation fœtale est la première cause de handicap mental non génétique et d’inadaptation sociale de l’enfant », note Santé publique France (SpF). Tératogène pour l'embryon, toxique pour le fœtus, l'alcool pris en excès durant la grossesse a de nombreuses conséquences : retard de croissance de l’enfant, microcéphalie, excès du massif facial, troubles du neuro-développement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte