Tribune

Pénuries de médicaments : et si on régulait au lieu d’administrer ?

Publié le 23/09/2019
Le secteur administré des médicaments mobilise un grand nombre d’acteurs publics pour assurer la sécurité sanitaire et le remboursement. Ce système a des mérites mais n’est plus adapté, selon l'auteur de cette tribune.

La distribution du médicament en France est administrée pour garantir l’accès aux médicaments prescrits à tous, partout et à temps : la sécurité sociale finance des stocks d’avance. Les ventes sont suivies, jour par jour, par patient, par officine, par hôpital, par vendeur en gros et par laboratoire. Lois et décrets fixent les prix d’achat aux laboratoires, les marges de gros et de détail. La majorité des habitants des pays développés ou émergents ne bénéficie pas d’une telle organisation.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?