Opioïdes : en Italie, le risque d’une crise sanitaire n'existe pas  Abonné

Par
Publié le 12/09/2019
Pour la communauté scientifique et médicale italienne, la bureaucratie excessive et les réticences des médecins qui subissent l’influence de la morale catholique bloquent tout risque de crise sanitaire.
Morphine = héroïne = toxicodépendance

Morphine = héroïne = toxicodépendance
Crédit photo : Phanie

Alors que les ravages des opioïdes aux États-Unis poussent les autorités et les professionnels de santé français à tirer la sonnette d'alarme sur les dangers de la surprescription en évoquant le risque d'une crise sanitaire, l'Italie brosse son propre état des lieux de la situation. Première constatation importante : selon la communauté médicale transalpine, la péninsule ne peut pas être touchée par la crise des opioïdes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte