Nouveau contrat local  Abonné

Publié le 10/03/2014

Fin 2013, l’Agence régionale de santé de Bretagne tirait la sonnette d’alarme : « L’analyse géographique récemment publiée par l’INPES pointe (…) des niveaux d’ivresse élevés et une forte expérimentation des autres drogues. Ces comportements addictifs se traduisent par une surmortalité bretonne liée à l’alcool ou au tabac ». Le rapport de l’INPES (1) venait confirmer une énième fois ce que les professionnels de santé exerçant en Bretagne savent déjà.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte