Fédération Addiction appelle à un nouveau plan

Moins de répression, plus de prévention  Abonné

Publié le 23/05/2011

« FAUT-IL avoir peur des addictions ? ». Cette question autour de laquelle la toute nouvelle Fédération Addiction* avait structuré ses deux premières journées nationales, à Lyon, était volontairement provocatrice. La réponse est « non, bien évidemment », a indiqué Jean-Pierre Couteron, président de la Fédération Addiction, « car on ne peut pas fonder une politique de prévention des addictions sur la peur, donc la répression ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte