Prise en charge des usagers de drogues

Les microstructures réenchantent la médecine générale  Abonné

Par
Publié le 17/03/2016
drogue

drogue
Crédit photo : PHANIE

En 1999, le Dr Georges-Henri Melenotte, alors psychiatre libéral à Strasbourg, met en place chez quelques généralistes des plages horaires avec des psychologues et des travailleurs sociaux, pouvant être secondés par des psychiatres ou d’autres professionnels, pour mieux accueillir et aider les usagers de drogues, «  ces gens qui ne comptent pour rien mais qui sont estimables ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte