Les benzodiazépines multiplient le risque d'overdose aux opiacés

Par
Damien Coulomb -
Publié le 22/06/2018
methadone

methadone
Crédit photo : PHANIE

Dans « JAMA Network Open », une étude de cohorte menée par l'équipe du Pr Immaculada Hernandez montre que la prise conjointe d'opiacés et de benzodiazépines multiplie par 5 le risque d'overdose comparé à la prise d'opiacés seuls. Les auteurs ont comparé 50 583 patients à qui l'on a prescrit des opiacés seuls, à 20 665 patients à qui l'on a prescrit une association d'opiacés et de benzodiazépines. Le deuxième groupe a été divisé en 4 sous-groupes en fonction de la durée de tuilage entre la prise de benzodiazépine et d'opiacés : moins de 90 jours, 91 à 180 jours, 181 à 270 jours et plus de 271 jours. Au cours des 90 premiers jours, la prise de benzodiazépine multiplie par 5,05 le risque d'overdose, et par 1,87 au cours des 90 jours suivant.

Forte prévalence des coprescriptions

« Nos résultats ont plusieurs implications importantes, affirment les auteurs, en premier lieu, ils montrent que malgré les mises en garde, la coprescription de benzodiazépine et d'opiacés reste courante chez les assurés sociaux américains. De plus, cette forte prévalence de coprescription est particulièrement inquiétante à la lumière du surrisque d'overdose que nous avons mis en évidence », insistent-ils.

Dans une autre étude du « JAMA Network Open », les médecins américains du centre pour l'efficacité et la sécurité des drogues, rattachés à l'école John Hopkins Bloomberg de santé publique, ont voulu évaluer les efforts menés par le programme Medicare et les assurances privées. Leur verdict est sans appel : les mutuelles et l'assurance maladie doivent revoir à la baisse la place des opiacés dans leurs forfaits de remboursement des maladies chroniques.

Les assurances santé ont un rôle à jouer dans l'orientation des soins, comme l'explique dans un édito joint les Dr Jennifer Waljee et Chad Brummett, de l'université du Michigan : « Les politiques menées par les assurances santé sont très importants pour orienter le choix des patients et des prescripteurs en modulant les niveaux de remboursement des différents traitements. »

La forte hausse des overdoses aux opiacés n'est pas l'apanage des États-Unis. Au Canada, la crise des opiacés a fait près de 4 000 morts en 2017 (34 % de plus qu'en 2016), et la situation continue de s'aggraver, a averti mardi l'Agence de Santé publique du Canada.


Source : lequotidiendumedecin.fr