La nicotine a un effet d’amorce sur le cerveau

Le tabac, un tremplin pour la cocaïne  Abonné

Publié le 09/11/2011
1320804866296842_IMG_71007_HR.jpg

1320804866296842_IMG_71007_HR.jpg
Crédit photo : S Toubon

L’ÉQUIPE DE Levine a constaté que des souris prétraitées par la nicotine (pendant 7 jours) présentent une réponse accrue à la cocaïne : leur sensibilisation locomotrice induite par la cocaïne est accrue de 98 % ; leur préférence de place conditionnée (une mesure du conditionnement induit par la drogue) est accrue de 78 % ; et la réduction de la potentialisation à long terme (PTL) induite par la cocaïne dans le noyau accumbens est accentuée de 24 %.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte