Alcool et grossesse

Le fœtus y prend goût

- Publié le 09/03/2009
- Mis à jour le 09/03/2009

COMMENT EXPLIQUER une attirance pour les boissons alcoolisées à l’adolescence ? Peut-être par un penchant chimiosensoriel hérité d’une exposition à l’alcool au stade fœtal. Selon des neuroscientifiques américains, le goût et l’odeur de l’alcool apparaîtraient d’emblée familiers et agréables ce qui encouragerait une consommation excessive et ferait le lit d’un alcoolisme futur. Une démonstration de plus pour convaincre les femmes enceintes du « zéro alcool », la liste des effets nocifs de ce comportement maternel étant déjà longue.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?