Des anomalies dans la prise de décision

L’alcool donne le goût du risque

- Mis à jour le 21/09/2009

LA DIFFICULTÉ d’étudier, sur un modèle animal, la consommation excessive d’alcool tient au fait que la plupart des rats de laboratoire ne prennent pas spontanément des quantités importantes d’alcool éthylique en solution. Pour contourner ce problème, Rowland et coll. (2005) ont développé une gelée au goût agréable dénommée « Jello Shots » et contenant de l’éthanol, qui incite les rats, même non soumis à une privation de liquides ou d’aliments, et sans avoir à être conditionnés, à une autoconsommation de la mixture.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?