Avec un suivi de vingt-cinq ans

L’alcool conduit à la dépression, pas l’inverse

- Mis à jour le 03/03/2009
1276109119F_600x_41092_IMG_10171_1236139342945.jpg

1276109119F_600x_41092_IMG_10171_1236139342945.jpg

LA QUESTION était en suspens. Une étude néozélandaise vient peut-être d’y apporter la réponse. Qui de la dépression ou de la consommation excessive d’alcool est responsable de la survenue de l’autre ? Selon l’étude menée par David M. Fergusson et coll. (Christchurch), c’est l’abus d’alcool qui mène à la dépression, non le contraire.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?