Le mariage entre Juul et Altria

L'accord qui vise à rendre les jeunes « accros » à la nicotine

Publié le 12/09/2019
Il est des mariages qui risquent de coûter cher en termes de santé publique. L'alliance entre le cigarettier américain Altria (propriétaire de Marlboro) et le fabriquant de cigarettes électroniques Juul Labs, en est un bel exemple.
Le vapotage est considéré comme une menace majeure au commerce de cigarettes

Le vapotage est considéré comme une menace majeure au commerce de cigarettes
Crédit photo : Phanie

Annoncé le 19 décembre dernier, l'accord a permis à Altria d'acquérir plus d'un tiers du capital de Juul Labs, pour un montant de 12,8 milliards de dollars (soit 11,6 milliards d'euros). Une transaction qui valorise ce dernier à 38 milliards de dollars (33,4 milliards d'euros). Dans un article publié récemment dans le British Medical Journal (1), le Pr David Levy (oncologue au Lombardi Comprehensive Cancer Center de l'université de Georgetown, États-Unis) et ses collègues analysent les motivations qui ont poussé Altria à entrer au capital de Juul Labs.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?