Une causalité qui reste à établir

La vitamine D a un rôle dans la douleur

- Publié le 19/05/2011
- Mis à jour le 19/05/2011

Corrélations

Des corrélations entre les taux de prévalence de douleurs chroniques, les saisons et le lieu d’habitation (latitude) ont déjà été soulignées dans plusieurs travaux. On sait que l’apport alimentaire de vitamine D (œufs, poissons gras principalement) représente 10 à 20 % des besoins et que la principale source vient de la synthèse cutanée sous l’effet des UVB. D’où la fluctuation saisonnière de la concentration sérique de vitamine D et ses variations individuelles en fonction de la latitude, des saisons, du sexe et du mode de vie.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?