La thyroxine et la metformine prometteuses contre le syndrome d'alcoolisation fœtale  Abonné

Par
Publié le 19/07/2017

Deux vieilles molécules, la thyroxine et la metformine, pourraient traiter le syndrome d'alcoolisation fœtale à la naissance, suggère une étude chez la souris publiée dans « Molecular Psychiatry » par une équipe de la faculté de médecine Northwestern.

L'équipe dirigée par le Pr Eva Redei, psychiatre spécialiste des sciences comportementales à la Northwestern, a également mis à jour le mécanisme moléculaire commun pouvant expliquer l'effet thérapeutique de ces deux médicaments pourtant très différents.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte