Dépendance à l’alcool

La prise en charge encore insuffisante  Abonné

Publié le 19/03/2015
44% des dépendants à l'alcool disent avoir attendu 2 à 5 ans avant de demander de l'aide

44% des dépendants à l'alcool disent avoir attendu 2 à 5 ans avant de demander de l'aide
Crédit photo : PHANIE

Les patients dépendants à l’alcool ne se sentent pas assez pris en charge, selon les résultats du sondage miroir commandé à Opinion Way par le laboratoire Lundbeck, et mené auprès de 91 médecins généralistes d’une part, et sur 1 940 personnes non-médecin d’autre part, dont 532 ont ou ont eu un problème avec l’alcool.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte