Réforme de la politique pénale de stupéfiants

La contraventionnalisation du cannabis ne fait pas l'unanimité  Abonné

Par
Publié le 21/09/2017
cannabis

cannabis
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

La transformation du délit d'usage illicite de stupéfiant en peine passible d'une amende forfaitaire (au lieu de la peine actuelle d’un an d’emprisonnement et de 3 750 euros d’amende) n'est pas considérée par tout le monde comme une atténuation de la sévérité de la réponse pénale de la France à l'encontre des utilisateurs de cannabis.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte