Hausse du prix du tabac, minimum vieillesse, Agnès Buzyn donne le programme

Par
Damien Coulomb -
Publié le 20/09/2017

En réaction aux informations divulguées hier par nos confrères de « Les Échos », la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn a annoncé, ce mercredi, que le prix du tabac connaîtrait 6 hausses successives pour atteindre le seuil psychologique de 10 euros par paquet fin 2020. La première étape sera une augmentation de 35 centimes d'ici la fin de l'année 2017 et d'un euro en mars 2018.

« Il y aura ensuite des hausses de 50 centimes d'euros en avril et novembre 2019, de 50 centimes en avril 2020 et de 40 centimes en novembre 2020 », a détaillé la ministre au micro de Europe 1. Cette hausse progressive permettra « aux gens de se préparer, de trouver des moyens d'arrêter de fumer, c'est un calendrier qui permet à chacun de se mettre dans la perspective de l'arrêt », a souligné Agnès Buzyn.

Au cours de la même émission, la ministre a annoncé une revalorisation de 30 euros du minimum vieillesse « dès avril 2018 », puis de 35 euros en 2019 ainsi qu'en 2020. Le minimum vieillesse atteint aujourd'hui 803 euros par mois. Pour un couple, qui perçoit aujourd'hui 1 240 euros de minimum vieillesse, la revalorisation sera de « plus de 155 euros » d'ici « la fin du quinquennat », a ajouté Agnès Buzyn. Pendant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron s'était engagé à augmenter de 100 euros par mois le minimum vieillesse sur la durée du quinquennat.


Source : lequotidiendumedecin.fr