Épidémiologistes, urgentistes et spécialistes sonnent le tocsin

Alcool : en attendant le plan national...  Abonné

Publié le 21/10/2013
1382317843464242_IMG_113562_HR.jpg

1382317843464242_IMG_113562_HR.jpg
Crédit photo : AFP

1382317844464271_IMG_113563_HR.jpg

1382317844464271_IMG_113563_HR.jpg
Crédit photo : MediaforMedical

Malgré la diminution de la consommation d’alcool en France, la prévalence de l’alcoolo-dépendance reste élevée et constante, avec deux millions d’adultes concernés par des troubles médicaux, psychologiques et sociaux liés au mésusage d’alcool, près de 50 000 morts annuels et un coût sanitaire estimé à plus de 2,5 milliards d’euros par an. Alors que les structures de soins sont saturées, que les mésusages creusent les inégalités sociales et que les thérapies font l’objet de controverses, l’Europe et les collectivités territoriales ont mis en branle divers plans alcool.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte