PLFSS 2023

Le Collectif Inter-hôpitaux réclame 5 milliards d'euros pour embaucher 100 000 personnels de santé supplémentaires

Par
Publié le 10/11/2022

Crédit photo : BURGER/PHANIE

La hausse du budget hospitalier ne sera pas de 4,1 % pour 2023, comme annoncé par Gabriel Attal, ministre du Budget le 25 octobre dernier, dénonce le Collectif Inter-hôpitaux dans une tribune du Monde*. Il s'agira en fait d'une baisse de 2 % si l'on tient compte de l'inflation de 6 %, soit entre 1 à 2 milliards. Alors que le premier poste de dépenses hospitalières (58 à 65 %) relève des personnels, l'attractivité hospitalière en dix ans a perdu de sa superbe, selon le collectif, pour les jeunes infirmières diplômées. Il y a dix ans, elles étaient 70 % à rejoindre l'hôpital contre 40 % aujourd'hui. Dans le même intervalle de temps, elles sont passées de 80 % encore en poste après trois ans d'exercice à 65 %. Et d'enfoncer le clou : « Tous les gouvernements successifs, y compris l'actuel, ont fermé des lits pour parvenir à réduire les dépenses des personnels. Et maintenant les lits restent fermés par manque de personnels. Historique ! » Cette situation selon le Collectif a une répercussion directe sur les soins et les médecins qui « réalisent un tri qui ne dit pas son nom et suivent en ambulatoire et sans filet un nombre croissant de patients dont l'état de santé justifierait une hospitalisation ». La solution passerait par une embauche massive de 100 000 personnels de santé supplémentaires sur un plan de trois à cinq ans. A condition d'injecter 5 milliards de plus dans le PLFSS 2023.

* « La dégradation de l'hôpital public risque d'aboutir à une disparition de pans entiers d'activités et de savoir-faire », tribune signée par Anne Gervais (hépatologue), Véronique Hentgen (pédiatre), Maud Pontis (psychologue) et Cécile Vigneau (néphrologue), s'exprimant au nom du Collectif inter-hôpitaux.


Source : lequotidiendumedecin.fr