Courrier des lecteurs

Médecine chinoise : il n'y a pas plusieurs médecines !

Publié le 02/12/2019

À propos de la médecine chinoise (« La médecine chinoise priée de montrer patte blanche », le QdM du 21/11/2011), le premier risque est de pratiquer sans être formé, car ces méthodes sont actives, que ce soit l'acupuncture ou l'homéopathie d'ailleurs. Elles demandent en effet au moins un tronc commun de formation d'environ trois cent heures, et ensuite une expérience vécue avec les patients.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)