En VO ou en VF

Yéyé ou Yeah Yeah  Abonné

Par
Publié le 15/01/2018
Jazz-Yéyé

Jazz-Yéyé

La mort de Johnny Hallyday a remis en lumière l'éclosion d'une génération de chanteurs appelée « yéyé », certains devenus des idoles grâce à l'adaptation – le vrai qualificatif serait plutôt pillage ! – de succès venus pour la plupart des États-Unis et du Royaume-Uni. Sans ces adaptations, voire reprises, pas de Johnny, de Sylvie, de Clo-Clo, de Mr. Eddy et ses Chaussettes Noires, de Richard Anthony, d'Hugues Aufray, de Chats Sauvages, de Sheila et autres stars des jeunes de l'époque. À l'exception de France Gall.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte