Le point de vue du Dr Isabelle Gautier

Valorisons nos différences et chaque identité, sans estropier la langue  Abonné

Publié le 04/07/2019
Isabelle Gauteir

Isabelle Gauteir
Crédit photo : DR

L’Académie française [1] s’est saisie de la féminisation des « noms de métiers et de professions » Elle ne relève « aucun obstacle de principe à la féminisation des noms » mais souligne des écueils. Il paraît difficile en l’absence « de relevés probants des usages » sans cesse fluctuants de trouver « le bon usage » dans une société en mutation, prise par l’instant, l’immédiateté, l’éphémère. Dans la pléthore de vocables possibles, notre noble Académie cherche le mot le plus harmonieux, élégant, consensuel.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte