Pari gagné pour le Dr Roth, deuxième de la transat Madère-Martinique

Par
Pascal Thomeret -
Publié le 27/02/2018
Dr Roth

Dr Roth
Crédit photo : François Van Malleghem / Transquadra Martinique

Après 13 jours, 8 heures, 16 minutes de traversée à bord du voilier « Agence directe - Centre Eugène Marquis », avec son coéquipier François-René Carluer, le Dr Gwenael Roth a franchi ce samedi la ligne d'arrivée en 2e position de la flotte atlantique double de la Transquadra 2017-2018 Lorient-Le Marin, en Martinique.

Parti le 10 février dernier de Madère, au large de Quinta do Lorde, à 13 heures tapantes, le médecin généraliste malouin avait mis le cap sur la Martinique, l'acte 2 de la transatlantique. 

À l'arrivée, en deuxième position, le médecin s'est confié : « Le début de course a été dur. On a levé le pied d'entrée de jeu. Ensuite, on a pris un thé, on s'est regardé, François-René et moi, on était 26e... On s'est dit, il y a un peu de boulot, là ! » Et le duo de confier, ravis de cette progression : « Les bateaux sont tellement proches à l'arrivée, qu'on ne sait pas ce que ça va donner au classement compensé [*], mais dans tous les cas, ce sera bien ! »

« Partager la course avec le Centre Eugène Marquis »

Cette traversée de l'Atlantique était une première pour le médecin, « habitué des régates du dimanche, entre trois bouées ». « Je vais garder beaucoup d'images de cette Transquadra et particulièrement la dernière nuit en mer : petit spi, un ris dans 28 nœuds, sous un ciel étoilé, le bateau glissant dans des gerbes d'eau phosphorescentes... Nous étions venus pour ce Graal, nous l'avons eu... », raconte Gwenael Roth.

« Agence directe » avait accueilli dans ses voiles le Centre de lutte contre le cancer Eugène Marquis (CEM) de Rennes. « Partager la course avec les patients et les soignants du CEM a donné un sens supplémentaire à notre aventure personnelle sur cette Transquadra qui peut sans doute paraître banale comparée à leur quotidien. On a pu relativiser les galères à bord », conclut Gwenael Roth.

Après un repos mérité en famille sous le soleil de la Martinique, le Dr Roth retrouvera dans quelques jours sa patientèle malouine, heureux d'une course au large rondement menée.

* Classement définitif qui tient compte des caractéristiques des bateaux en compétition. 


Source : lequotidiendumedecin.fr