Maigrir et bouger : comment aider les patients ?  Abonné

Publié le 20/06/2012

L’échec presque systématique des régimes amaigrissants illustre la difficulté de perdre du poids, souvent attribuée au manque de volonté, à la lassitude… et qui tient en fait, on le sait désormais, à des facteurs hormonaux. Une étude publiée récemment dans le NEJM (1) menée chez 50 hommes et femmes ayant un IMC compris entre 27 et 30 montre qu’un régime restrictif pendant dix semaines entraîne une baisse des taux de leptine, hormone qui contrôle la satiété et une élévation de la ghréline qui stimule l’appétit.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte