La prévention des escarres est essentielle et quotidienne  Abonné

Publié le 27/03/2012

LA PRÉVENTION de l’escarre, qui résulte de 3 grands facteurs mécaniques que sont la pression, la friction et la macération, est absolument essentielle. Cette complication cutanée est extrêmement fréquente chez les blessés médullaires en raison d’une part de l’immobilité, qui augmente les pressions d’appui et, d’autre part, de la perte de la sensibilité et donc de l’absence de sensation douloureuse. On estime que de 50 à 80 % des blessés feront au moins une escarre au cours de leur vie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte