LIVRES - Maladie, mort, handicap

La médecine comme héroïne  Abonné

Publié le 15/04/2013
1365988525424056_IMG_102926_HR.jpg

1365988525424056_IMG_102926_HR.jpg

1365988526424058_IMG_102928_HR.jpg

1365988526424058_IMG_102928_HR.jpg

1365988527424060_IMG_102930_HR.jpg

1365988527424060_IMG_102930_HR.jpg

1365988523424021_IMG_102925_HR.jpg

1365988523424021_IMG_102925_HR.jpg

1365988527424059_IMG_102929_HR.jpg

1365988527424059_IMG_102929_HR.jpg

1365988525424057_IMG_102927_HR.jpg

1365988525424057_IMG_102927_HR.jpg

Derniers moments

Il est mille et une façons de parler de la mort. Le médiatique médecin urgentiste Patrick Pelloux se plaît à retracer, dans « On ne meurt qu’une fois et c’est pour si longtemps » (1), les derniers moments d’une trentaine de personnalités de tout ordre (rois, savants, hommes de lettres) et de tout temps (de Jésus à Churchill). Autant de brèves chroniques qui constituent une promenade dans l’Histoire et un retour sur les mœurs, la médecine et la personnalité réelle des défunts.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte