Joggez à jeun  Abonné

Publié le 21/03/2013

Éternel débat des sportifs, pratiquer un sport à jeun semble bien faire perdre davantage d’énergie que si la séance a lieu après le petit-déjeuner. Ce qui paraît être une évidence pour les amateurs de biochimie cellulaire (la lipolyse, processus qui prend le relais de la glycogénolyse lors de la diminution de la concentration des sucres rapides, est moins rentable énergétiquement que cette dernière) l’est moins pour les sportifs qui accusent l’exercice à jeun, entre autres, de ne pas être capable de faire perdre de la graisse faute de substrat pour initier la réaction.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte