Les prix Littré 2019

Histoire, philosophie et thrillers

Par
Renée Carton -
Publié le 09/12/2019

Le Groupement des écrivains-médecins (GEM) remettra ses prix vendredi à Paris lors de sa soirée annuelle, qui sera présidée par le linguiste et écrivain Claude Hagège.

Le prix Littré a été créé en 1963 pour couronner « un ouvrage qui met en exergue un personnage, une idée, un thème ayant trait en partie ou en totalité à l'humanisme si cher à tout médecin ». Le GEM, que préside le Dr Roland Noël, décerne désormais des prix dans plusieurs catégories.

Le prix Littré du roman est partagé cette année entre deux lauréats. Le Dr Yves Aubard, chirurgien gynéco-obstétricien, est distingué pour « Ambroise Paré. Chirurgien des rois et roi des chirurgiens », qui suit l'itinéraire aventureux du fils d'un modeste coffretier de Laval jusqu'à la cour de France, où il côtoiera 6 monarques (La Geste, 462 p., 25 €). Le Dr Anne Villemin-Sicherman, gynécologue à Metz, est également récompensée pour une plongée dans le passé, « Rumeur 1789. Les enquêtes d'Augustin Duroch » (La Valette, « Haret Noir », 575 p., 23 €), déjà titulaire du prix Historia du roman policier historique, des intrigues autour de factions rivales pour les élections aux États généraux et d'une belle harpiste.

Le prix Littré de l'essai va à Bertrand Quentin, notamment responsable du Master 1 de philosophie, parcours « éthique médicale et hospitalière appliquée » (École éthique de la Salpêtrière), pour « les Invalidés. Nouvelles réflexions philosophiques sur le handicap » (Érès, 208 p., 23 €), qui appelle à « une compréhension augmentée de l'homme », à travers une réflexion multifactorielle sur le handicap.

D'autres prix sont décernés par des membres donateurs du jury du prix Littré et du comité du GEM. Le prix Littré-Paul Fleury va au Dr Philippe Baudon, généraliste, pour son essai « Médecin Lève-toi ! », sous-titré « Les patients d'aujourd'hui doivent-ils accepter l'inacceptable ? » (Nymphéas). Le prix Littré Jean-Pierre Goiran distingue le Dr Jean Eroukhmanoff, généraliste, pour le roman policier « Un plongeon dans l'eau noire » (L'Harmattan).

Le prix Littré-Suzanne Rafflé de Chaveniel du roman est attribué au Dr Philippe Le Douarec, chirurgien, créateur de Medsup à Rouen, pour son 4e thriller médical, « Rédemption » (Graine d'auteur), sur un médecin confronté au système carcéral américain ; et celui de l'essai au Dr Méda Seddik, hématologue à Paris, pour « Une histoire du sang contaminé. Les disparus des années écarlates » (Les Impliqués).

Le prix Littré du livre illustré va au Pr Dominique Le Nen, chirurgien orthopédique spécialiste de la main, pour le beau livre « Léonard de Vinci, l'aventure anatomique » (EPA). Quant au prix Littré du livre de poésie, il distingue le Pr Jean-Marie Mantz, ancien doyen de la faculté de médecine de Strasbourg, pour son recueil « Pierres et Poésies » (EPA).

Enfin, on citera les livres choisis pour les prix Fernand Méry et apparentés, consacrés aux relations entre l'homme et l'animal : « Moi, Moustache, chien soldat, héros des guerres napoléoniennes » (Jean-Pierre Rey), « Regard. Esquisses et Renardières » (Carine Gresse), « Gobi & moi. Un homme, un chien, un marathon : une formidable histoire vraie » (Léonard Dion) et « Chats. Tout ce qu'ils essaient de nous dire » (Dr vétérinaire Laetita Barlerin).

Jusqu'au 31 décembre, il est encore possible de postuler pour le prix Littré de la Nouvelle et le prix Clément Marot de poésie.

 

Renseignements : ecrivains-medecins.fr, ronoel@wanadoo.fr

 

Renée Carton

Source : Le Quotidien du médecin