CINEMA - « Happiness Therapy », de David O. Russell

Drôle de manuel  Abonné

Publié le 07/02/2013
1360203512407027_IMG_98343_HR.jpg

1360203512407027_IMG_98343_HR.jpg
Crédit photo : J. WHILDEN

« SILVER LININGS PLAYBOOK » : c’est le titre original du film et celui du roman de Matthew Quick adapté par David O. Russell, qui l’avait découvert grâce à Sydney Pollack. Il signifie, en gros, « manuel pour voir le bon côté des choses ». Pour le héros, il y a du chemin à parcourir : il a perdu sa femme, son travail, sa maison et, après plusieurs mois dans un établissement psychiatrique, se retrouve chez papa-maman. Sa route croise celle d’une jeune femme qui ne va guère mieux. On devine la suite, même s’il est obsédé par l’idée de reconquérir son épouse.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte