Entretien avec le président de la commission médicale de la Ligue nationale de rugby

Dr Bernard Dusfour: « Il n'est plus acceptable d'avoir 30 % de blessures à l'entraînement »  Abonné

Par
Damien Coulomb -
Publié le 09/04/2018
dufour

dufour
Crédit photo : DR

LE QUOTIDIEN : Vous préconisez une révision complète de la formation des joueurs et des entraîneurs en vue de réduire le risque de blessure. Pourquoi ?

Dr BERNARD DUSFOUR : Parce qu’il n'est tout simplement plus possible d'avoir 30 % de blessures survenant lors des entraînements, avec parfois des arrêts supérieurs à 3 mois. L'entraînement d'un joueur de rugby comprend deux aspects : l'entraînement technique à proprement parler et la préparation physique. Ce qui pose question, c'est la prépondérance de la préparation physique sur la technique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte