Mise en abîmes

#4 Un sucre dans le moteur  Abonné

Publié le 11/05/2017

— Pfiou, enfin ! s’exclame Gaspard, épuisé après avoir frotté, brossé, récuré jusqu’à complète disparition l’amas de gras de l’athérome.

— Si on m’avait dit un jour que je ferais disparaître un athérome avec du Pouic parfum Pin des Andes… dit Savitri en sueur.

Devant eux, l’athérome a disparu. La carotide débouchée, le sang circule à nouveau.

— Eh bien, quelle aventure ! s’exclame Gaspard. Alors docteure, c’est bon maintenant ? La patiente est sauvée ?

— Probablement. C’est un peu plus compliqué que ça mais…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte