Hippocrate 2.0

# 3 La conscience lourde  Abonné

Publié le 18/10/2018

Judith sortit du studio en marchant d’un pas rageur. Elle le savait ! Elle l’avait toujours su, mais elle s’était laissé berner comme les autres. Quand elle repensait à la voix ténue de Jonathan… Elle s’en voulait d’avoir baissé les bras. D’avoir accepté les IA, d’avoir participé à leur développement. Oh, c’était bien joli de dire qu’elle travaillait à l’amélioration des bases de données utilisées par les IA, mais quand la vie d’un enfant était en jeu, elle ne pouvait plus se trouver d’excuses.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte