Courrier des lecteurs

On n'arrête pas le progrès  Abonné

Publié le 20/02/2017

Information reçue dernièrement d'un ami chargé de hautes responsabilités ordinales : une décision imminente concernant les médecins retraités prévoit que ceux d'entre eux qui souhaiteraient reprendre une activité de soins après un an de retraite devront se soumettre à l'expertise de deux confrères (qui au fait ? ordinaux ? professeurs de médecine générale ? médecins brevetés évaluateurs ?) pour vérification de leur aptitude à exercer… une « revalidation » en quelque sorte.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte