Placements hasardeux, administrateurs mal formés

L’IGAS éreinte la gestion de la CARMF pour la retraite complémentaire  Abonné

Publié le 06/06/2013

C’EST UN DOCUMENT qui jette le trouble et risque de faire grand bruit. Dans un rapport provisoire au vitriol, dont le « Quotidien » s’est procuré la synthèse détaillée, deux membres de l’IGAS mettent en cause le contrôle et la politique de placements de la CARMF. De quoi s’agit-il ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte